Boutique en Ligne !

Graphi Thermo / Pâtisserie Rohken

Actualités - PRO

ProAJ J17 - Un Monaco et ça repart !

Publié le : 22/01/2018

 

Après deux revers de suite, Nanterre 92 a parfaitement su réagir en Pro A en s’offrant le scalp du leader monégasque (99-69). Et avec un sacré panache !

 

Décidément, Nanterre y prend goût. Jamais l’AS Monaco Basket n’était venue s’imposer dans la Préfecture des Hauts-de-Seine en saison régulière. Ce dimanche n’a donc pas non plus dérogé à la règle. Et de quelle manière ! 99 points inscrits (comme la saison passée), moins de 70 concédés : les verts ont littéralement fait voler en éclat tout le comptoir monégasque, leader incontesté, qui n’avait laissé en route que 3 matches toutes compétitions confondues cette saison. 

 

 

Concentrés et déterminés à ne pas se laisser marcher dessus d’entrée, les Nanterriens répondaient parfaitement à l’intensité monégasque dès le début de rencontre. Paul Lacombe allumait les premières mèches à longue distance (6-7, 5e), mais les hommes de Pascal Donnadieu répondaient immédiatement, à l’image de ces deux claquettes-dunks de Jean-Marc Pansa en moins de 40 secondes (13-8, 7’), de quoi afficher d’ores et déjà clairement les intentions nanterriennes dans cette rencontre. Emmenés par l’axe des ex, Gérald Robinson et Ali Traoré, la Roca Team se montrait ensuite plus précise dans la raquette et profitait d’un temps faible des joueurs des Hauts-de-Seine pour engranger un peu d’avance (18-24, 14’). Mais alors que l’on pensait le patron de Pro A parti pour sa 14e tournée de la saison, c’est finalement une toute autre tournure qui allait se profiler sur le parquet. Comme bien souvent, Nanterre 92 s’en remettait à son collectif. Jo’ Passave-Ducteil (24 d’évaluation) parvenait à maitriser le géant et All-Star Kikanovic tandis qu’Hugo Invernizzi entrait dans sa période chaude derrière l’arc (13’, 19’), sans oublier le retour de Lahaou Konaté qui faisait un bien fou en défense. Résultat, les joueurs de Zvezdan Mitrovic se retrouvaient relativement débordés à la mi-temps (43-33).

 

 

Déjà très agréable, le match prenait alors une tournure de rêve. Les verts s’arrachaient sur tous les ballons, et continuaient à prendre l’ascendant sur leur adversaire du soir au retour des vestiaires. Alors que l’ex-nanterrien Gérald Robinson maintenait le navire rouge et blanc à flot, c’est un ex-monégasque, en la personne de Jamal Shuler (17 points) qui faisait mal à ses anciens partenaires, complètement étouffés par la pression défensive nanterrienne. Et de manière totalement logique, le tableau d’affichage voyait les locaux dépasser la barre des 20 points d’avance (67-46, 28’). Sans être résignés, les monégasques finissaient même par boire complètement la tasse (89-61, 35’). En maestro, Heiko Schaffartzik et ses 15 passes décisives (record en carrière) continuait à dicter un impeccable tempo à ses coéquipiers, et c’est finalement tout le collectif nanterrien qui plongeait un Maurice-Thorez noir de monde dans l’ivresse. Allant quasiment jusqu’à se mettre en mode All-Star Game, les Franciliens en profitaient pour régaler tout le peuple vert, comme cette image forte de la soirée, la course folle d’un Lahaou Konaté transcendé pour aller contrer sur la planche Luc Loubaki et rendre le Palais des Sports encore un peu plus fou. 

 

 

Nanterre 92 venait de rendre l’ogre de cette Pro A totalement impuissant (99-69) fort d’une impressionnante force collective (120 à 64 d’évaluation).  Un succès à consommer sans modération et surtout, une superbe manière de boucler une phase aller très positive (10-7, 5e place au classement). On retiendra d’ailleurs que pour la 5e fois consécutive, le club du Président Donnadieu prendra part à la grande messe de mi-saison du côté de Marne-la-Vallée à travers la Leaders Cup, synonyme d’une régularité assez exceptionnelle. Et il fallait bien (au moins) un bon Monaco pour fêter ça !

 

 

Réactions 
Jo’ Passave-Ducteil :
 « On est satisfaits de la réaction collective après le naufrage à Ostende. C’était important de véhiculer de l’envie, de l’engagement. Tout le monde a pu apporter sa pierre à l’édifice et c’était important de re-gagner à la maison. Monaco était certes diminuée, mais on est très satisfait de notre implication collective. Ce soir l’essentiel c’était la victoire, mais si on régale le public c’est encore mieux ».

 

 

Pascal Donnadieu : « Je suis bien évidemment plus que satisfait ! Ce soir il y a eu le résultat et la manière. J’ai apprécié notre cohérence des deux côtés du terrain. On a un joueur ultra-défensif qui est indispensable en la personne de Lahaou. On a encore vu que son rôle est tellement capital, et même si ce soir c’est une victoire d’équipe je lui tire mon chapeau à lui ainsi qu’au kiné et au préparateur physique qui on su le remettre sur pieds en peu de temps. C’est un peu l’équivalent d’un double-double pour un joueur (sourire). Ce soir il nous apporte de l’énergie et une faculté à stopper les joueurs. Ce soir, on a bien ciblé la défense de Monaco et appuyé sur le peu de faiblesses défensives qu’ils ont. Le gros point positif est que nous avons réussi à défendre. Les joueurs ont été tactiquement très à l’écoute de ce qu’on leur a demandé». 

 

 

NANTERRE 92 vs AS Monaco Basket : 99-69  
Pro A, Journée 17     
Les stats : http://www.lnb.fr/fr/Pro-A/200009/Resultat-match/7710/Nanterre-Monaco

 

B.Ma.