Nanterre 92

62 - 60

Besiktas Istanbul

mar. 12 mars - 18H00

VODAFONE PARK, Istanbul

% 2 Pts

34%

% 3 Pts

33%

% FLS

78%

Statistiques

35

Rebonds

30

18

Passes
Décisives

12

7

Interceptions

10

14

Balles
perdues

10

77

évaluations

70

% 2 Pts

44%

% 3 Pts

21%

% FLS

77%

Commentaires sur le match

Pour le compte du match retour du 8e de Finale de Champions League, Nanterre 92 se déplaçait sur le parquet de Besiktas. A l’aller, les nanterriens s’étaient imposés de 9pts…

 

Q1 : La maladresse pour démarrer (14-7)

Pour bien débuter la partie, Demetrius ouvre le bal avec un drive dans la peinture. En face, c’est Phil Pressey qui met la pression sur la défense nanterrienne. Les attaques ont du mal à prendre le pas sur des défenses compactes et engagées. Après 5 minutes, le score en est toujours à 2-2. Après un and-one de Yildizli puis une pénétration de Geyik, combinés à la maladresse de Nanterre 92, Besiktas prend les devants, menant 7-2 après 6min. Il faudra un triplé de Jeremy Senglin pour lancer, définitivement on l’espère, la machine !

 

Q2 : Jeremy Senglin enfile le costume de Super-Héros (26-24) 

En véritable détonateur, Jeremy Senglin attaque le cercle pour alimenter la marque. Derrière, Julian Gamble passe un énorme DUNK à deux mains pour permettre à Nanterre 92 de revenir à 14-11 après 1 petite minute de jeu. Besiktas va alors recommencer à forcer sur le point fort des turcs : le jeu intérieur. Par l’intermédiaire de Buva, les joueurs d’Istanbul ont déjà rattrapé 7pts de leur retard… Il faudra finalement un shoot de Kyle Gibson, l’ancien joueur du BCM, pour remettre les compteurs à zéro. C’est le moment choisi par Jeremy Senglin pour remettre un coup d’accélérateur : d’abord par un tir mi-distance, puis sur la ligne des lancers-francs (20-15 / 15′). Le combo nanterrien va alors réaliser un festival, inscrivant coup-sur-coup deux tirs à 3pts pour remettre Nanterre 92 sur les bons rails : 22-20 (18′). Jeremy en est déjà à 16pts (sur 20 inscrits par Nanterre 92) !

 

Q3 : Le collectif reprend le dessus (40-44) 

De retour des vestiaires, Gibson score d’emblée de loin : +3. Après un paquet de ballons perdus, Phil Pressey se met également à dégainer de loin. Besiktas mène désormais 32-24. Il faudra attendre un tir de Hauk’ Palsson de loin pour relancer à nouveau la machine verte. Par deux fois, Haukur va faire mouche de loin, permettant à Nanterre 92 de ne pas sombrer et ne pas repasser sous les 9pts d’avance. Hugo va prendre ensuite le relai, toujours de loin, et voilà Nanterre revenu à 36-36 (25′). Aux lancers, Julian va même donner l’avantage aux nanterriens (36-37), un avantage conservé avec la rentrée en jeu de Coco Carne, qui fait BINGO de loin sur son premier tir.

 

Q4 : Au mental, les nanterriens s’imposent et se qualifient pour les 1/4 de finale ! 

Dans ce dernier acte, l’objectif était simple : tenir le coup ! Julian Gamble se bat comme une lion pour tenter de contenir Buva dans la raquette mais l’intérieur du Besiktas parvient à faire son trou. Aux lancers-francs, il ramène Istanbul à 46-45 (34′). En face, Adas Juskevicius joue la carotte et score un lay-up important. Cette partie aura été d’une intensité défensive maximum, mais ce sont bien les nanterriens qui verront la couleur des 1/4 de Finale de Champions League !

Nos partenaires

Espace Partenaire