Nanterre 92

80 - 89

Reyer Venezia

mer. 30 janvier - 20H30

Nanterre

% 2 Pts

45%

% 3 Pts

17%

% FLS

82%

Statistiques

49

Rebonds

44

8

Passes
Décisives

24

6

Interceptions

3

6

Balles
perdues

9

85

évaluations

105

% 2 Pts

42%

% 3 Pts

50%

% FLS

61%

Commentaires sur le match

Pour le compte de cette 13e et avant-dernière journée de Basketball Champions League, Nanterre 92 recevait les joueurs du Reyer Venezia dans un match revanche pour les italiens. A l’aller, les nanterriens s’étaient imposés à la surprise générale sur la terre des vénitiens après un match épique de Julian Gamble ! L’enjeux du soir était d’importance pour le Reyer : en s’imposant face à Nanterre, les joueurs valideraient une seconde place au classement du Groupe B. Côté Nanterre 92, une victoire seule ne validerait pas une qualification pour le TOP16, il faudra quoi qu’il arrive attendre le match de mardi prochain à Holon ! 

 

Q1 : Deron Washington vs le collectif nanterrien ! (21-19)

Pour débuter le match, c’est Stone qui donne le ton avec un tir à 3pts convertis sur la première action du Reyer. Agressifs sur la défense, les italiens envoient d’entrée de jeu un message fort à nos locaux : ils veulent la victoire, rien d’autre. C’est alors que Demetrius Treadwell répond par un tir intérieur marqué, suivi, quelques secondes plus tard, par Hugo Invernizzi, de loin ! Nanterre égalise à 5-5, le match est alors VRAIMENT lancé ! Deron Washington, plein d’énergie, va alors enchainer un and-one puis un triplé pour redonner le lead aux siens. Côté Nanterre 92, Lahaou Konaté hausse déjà le ton en défense. Venise mène 12-7 après 3min. Sur une mauvaise remise en jeu, Jeremy Senglin envoie Washington aux lancers-francs, qui se fait un plaisir de scorer ses deux tentatives. Dominic profite d’un tir manqué par Haynes pour délivrer un caviar dans la peinture à Demetrius et Nanterre recolle ainsi à 11-14 (5′). Il n’en fallait pas plus à Dom pour scorer un triplé qui allait délivrer les siens ! 14-14, on repart à zéro ! Mitchell Watt s’incruste dans la raquette pour claquer un premier dunk puis Washington provoque la première faute de Julian Gamble pour aller aux lancers-francs. Côté Hauts-de-Seine, c’est Adas qui tient la barre, permettant aux siens de ne pas sombrer une nouvelle fois. Julian Gamble donnera par la suite l’avantage à Nanterre 92, pour la première fois de la partie, aux lancers-francs (19-17 / 8′). Un avantage conservé par une action d’éclat de Julian, calant un petit reverse + dunk dans la dernière minute de ce premier acte !

 

Q2 : le défi physique des italiens prend l’avantage (34-39) 

Pour continuer sur la dynamique de la fin de premier quart, Julian Gamble va provoquer la seconde faute de Gasper Vidmar avant que Hauk’ ne trouve le chemin du filet sur une pénétration de filou ! Austin Daye va en suite ouvrir son compteur de points avant que le pivot Vidmar ne vienne provoquer, à son tour, la faute de Julian sous le cercle. Biligha, fraichement rentré pour faire souffler Vidmar, score le lay-up et voilà le Reyer qui repasse devant au tableau d’affichage (23-24 / 13′). Un avantage conservé par les tirs lointains de MarQuez Haynes et Andrea de Nicolao. Côté club des Hauts-de-Seine, l’adresse se fait un peu attendre. Il faudra une pénétration folle de Jeremy pour voir Nanterre revenir à hauteur des adversaires (30-30 / 17′). Mais Julian Stone, sur un nouveau triplé marqué, va rapidement redonner l’avantage aux vénitiens. Toujours très physiques dans leur défense, les joueurs du Reyer poussent les nanterriens au combat, qui doivent aller chercher le moindre point sur la ligne des lancers-francs. Jeremy Senglin prend un peu le rôle de scoreur (8pts dans le quart-temps) pour permettre aux Hommes de Pascal Donnadieu de ne pas prendre d’éclat avant la pause …

 

Q3 : avec du coeur, les nanterriens prennent les manettes ! (53-51)

De retour des vestiaires, c’est Mitchell Watt qui redémarre les hostilités sous le cercle avant de scorer un triplé ravageur, offrant 8pts d’avance aux italiens (36-44 / 22′). Après un tir tout cuit manqué sous le cercle par Demetrius Treadwell, Julyan Stone provoque une faute près du cercle et convertis ses deux tentatives. Jeremy Senglin s’arrache en suite pour voler un ballon  sur une touche mal négociée par le Reyer et s’envole scorer le layup. Adas Juskevicius, sur une pénétration concluante, ramène les siens à 6pts (42-48 / 25′) avant de réduire une nouvelle fois l’écart à 3 petites points (45-48 / 27′). En fin de quart-temps et après avoir héroïquement remonté la pente, les nanterriens tiennent bon et restent au contact, se payant même le luxe d’égaliser, grâce à Lahaou Konaté, à 51-51 à 30sec du buzzer du Q3 ! Pour le reste, on laisse Jeremy s’occuper de tout !

 

Q4 : De Nicolao envoie le Reyer en prolongations (74-74)

En scorant d’entrée de jeu un tir longue-distance, Austin Daye redonne déjà l’avantage au Reyer. Mais Jeremy Senglin, chaud-bouillant, lui répond par un nouveau tir plein de talent. De quoi faire craquer les italiens, rétorquant par une mauvaise faute anti-sportive sur Adas Juskevicius, sanctionnant les adversaires par un parfait 2/2 (57-54 / 31′). En feu, Jeremy rentre un nouveau tir mi-distance avant de voir Mitchell Watt scorer deux nouveaux points dans la peinture. Austin Daye tente de sonner la révolte de loin, inscrivant ses 11e points et permettant au Reyer de revenir à 61-59 (33′). Mais Lahaou Konaté ne l’entend pas de cette manière, redonnant 4pts d’écart à NTR92. En défense, Demetrius tient la baraque en captant tous les rebonds possibles et se donnant corps et âme dans la bataille. En face, Julyan Stone continue son chantier offensif pour ramener à nouveau le Reyer dans la partie : 65-64 / 36′. Dans ce sprint final, Jeremy Senglin prend ses responsabilités, provoquant la faute de De Nicolao et convertissant ses deux lancers. Les deux équipes se rendent coup pour coup et c’est à ce jeu que Demetrius se sent le mieux, répondant au défi physique avec brio. Mais c’était sans compter sur l’adresse extérieure du jeune meneur italien, ramenant le Reyer à hauteur des nanterrien (69-69 / 38′). Les compteurs une nouvelle fois remis à zéro, c’est l’équipe avec le plus d’envie qui gagnera ce soir. Et au jeu de l’envie, Jeremy Senglin a de sérieux arguments à faire valoir ! Sur une pénétration parfaitement maitrisée, Jeremy score le lay up et obtient le lancer-franc supplémentaire ! Il en est maintenant à 25pts inscrits et Nanterre 92 mène de 3pts. La performance du combo nanterrien est pourtant vite effacée par un nouveau triplé de De Nicolao. Aux lancers-francs, Haukur redonne un léger avantage aux nanterriens (74-72). Il reste 13 secondes à jouer, balle aux vénitiens. MarQuez Haynes s’empare du ballon, arme mais manque le tir … De Nicolao veille aux alentours et score au buzzer, envoyant les siens amen prolongations…

 

Prolongation : MarQuez Haynes fait finalement la différence (80-89)

Après un scénario incroyable, c’est reparti pour 5min de rab ! Demetrius score sous le cercle, mais Watt lui répond dans la foulée. Le combat intérieur bat son plein, mais c’est Dom’ Waters qui va offrir un peu d’air aux nanterriens (80-78) avant de voir MarQuez Haynes finalement trouver la mire de loin… Hugo commet sa 4e faute sur Watt, qui réalise un 1/2 aux LFs. Une nouvelle envoyé sur la ligne des lancers, Watt réalise cette fois un 0/2, les espoirs sont encore présents côté Nanterre 92. C’est à ce moment précis que Bramos, pourtant limité à 3pts jusqu’à présent, sort un parfait tir longue-distance, propulsant le Reyer à +5 à l’approche de la dernière minute. Après un tir manqué de Demetrius, les italiens récupèrent le ballon et MarQuez Haynes rajoute 2pts à l’addition…

 

#WeAreJSF

Photos par Claire Macel

Highlights

Nos partenaires

Espace Partenaire