Nanterre 92

58 - 75

Tenerife

mer. 17 octobre - 20H30

Nanterre

% 2 Pts

38%

% 3 Pts

33%

% FLS

87%

Statistiques

31

Rebonds

37

14

Passes
Décisives

22

3

Interceptions

9

14

Balles
perdues

12

52

évaluations

96

% 2 Pts

58%

% 3 Pts

36%

% FLS

86%

Commentaires sur le match

Ce mercredi soir, notre équipe recevait le favori de la poule pour cette deuxième journée de la BCL.
Premier quart temps : Du retard à l’allumage (7-20) 
Dès la première action espagnole, le ton était donné dans ce Palais des Sports : la qualité de jeu de cette équipe, faisait mouche avec un tir à longue distance. De notre coté, c’est encore une fois Dom Waters, avec son petit tir dont il a le secret, qui ouvre la marque coté nanterrien.
Les visiteurs, quant à eux, prennent vraiment le match avec sérieux : de l’adresse, de la justesse dans le jeu et malheureusement pour nous c’est plus compliqué face à cette défense habituée à jouer contre des équipes locales de top niveau.
Pascal puise rapidement dans ses rotations avec les entrées de Pansa, Carne, Jusckevicius, ce dernier auteur d’une brindille à 3 points essaye tant bien de mal de résister, mais l’écart à la fin du premier quart-temps est de 13 points, 7 à 20 au bout de 10 minutes.
Deuxième quart temps : La force collective de Tenerife (23-45) 
Le début de ce deuxième quart repart de la même façon, l’altruisme de Ténerife impressionnant les spectateurs présents, nos joueurs essayant offensivement de trouver des solutions, dommage que ce soit un soir « sans »,  où notre adresse à 3 points n’est pas au rendez-vous,malgré des tirs ouverts.
Du coté espagnol, à l’intérieur comme à l’extérieur, tout fonctionne : 14 passes décisives au total, 8 tirs à 3 points et 23 rebonds. Nanterre étant l’équipe la plus adroite aux lancers francs, à la mi-temps, nous n’avions pas encore été sur la ligne, ce qui montre un manque d’agressivité ciblé.
Troisième quart temps : Palsson la révolte (51-60) 
Le discours dans le vestiaire créé un électrochoc : notre équipe favorite commence à retrouver sa marque de fabrique, les pistaches à 3 points ainsi qu’un collectif plaisant et une défense plus intense. Un homme y est pour beaucoup : notre islandais en feu durant cette période avec 16 points marqués en 10 minutes et notre Captain’ Lahaou retrouvait des jambes avec une grosse tentative de dunk, qui lui offra deux lancers-francs.
L’objectif de repasser sous la barre des dix points à la fin du troisième quart temps fut même réalisé avec une faute à 1 seconde de la fin sur le show brûlant Hauk Palsson qui convertissait ses trois lancers.
28/15 pour finir ce quart temps.
Quatrième quart temps : L’expérience du très haut niveau (58-75) 
Encore improbable il y a dix minutes, l’exploit de faire plus que douter cette équipe était en marche, le public poussait de plus en plus, cependant, après un rush dans la période d’avant toujours sans nos deux blessés Senglin et Treadwell, puis l’expérience européenne de Tenerife nous faisait défaut, les espagnols maitrisaient le sujet pour ne jamais vraiment être inquiétés dans le money-time, dommage que nous loupions un tir ouvert pour revenir à sept points à la 33 éme minutes.
Avant un match important, ce Samedi à Boulazac, les jeunes français finissaient ce match qui se termina par un 8-0 pour les visiteurs.
Score final 58-75.
Notre public, connaisseur, applaudissait avec fair-play cette très belle équipe espagnole qui ne sera certainement pas loin d’un Final Four dans cette compétition.
#WeAreJSF
K.D.

Action Replay

Nos partenaires

Espace Partenaire