Nanterre 92

83 - 75

Virtus Bologne

mer. 27 mars - 20H30

Palais des Sports de Nanterre

% 2 Pts

44%

% 3 Pts

28%

% FLS

76%

Statistiques

39

Rebonds

33

17

Passes
Décisives

13

4

Interceptions

4

12

Balles
perdues

11

83

évaluations

75

% 2 Pts

46%

% 3 Pts

27%

% FLS

65%

Commentaires sur le match

Dans une salle à guichets fermés et chauffée à blanc pour l’occasion, Nanterre 92, dernier club français encore en course dans cette Basketball Champions League, avait un énorme défi ce soir : tenter de réaliser l’exploit de s’imposer face à l’ogre du Virtus Bologne et son mythique coach Sasha Djordjevic …. Dans un système de match aller-retour avec point-average, la moindre erreur pouvait avoir une grande conséquence … 

 

Q1 : la défense nanterrienne face au talent de Mario Chalmers (20-18)

Dans une atmosphère déjà très chaude en début de match et avec 3000 supporters déchainés, les nanterriens débutent bien la partie malgré l’impact physique des joueurs de Bologne. Hauk’ trouve en premier le chemin du filet sur un drive plein d’énergie avant que Demetrius Treadwell n’aille au charbon provoquer la première faute du match. Il faudra attendre un ENORME triplé de Jeremy Senglin pour voir Nanterre 92 prendre l’avantage dans ce début de partie, insufflant par la même occasion une force mentale à l’ensemble de ses coéquipiers : 9-5 / 4′. La défense des nanterriens est exemplaire dans ce premier acte et les extérieurs en profitent pour creuser un premier bel écart après 5 minutes : +7 (12-5) ! Sans solution, Sasha Djordjevic est déjà obligé de rentrer dans ses rotations, dont un certain Mario Chalmers, double champion NBA ! D’abord aux lancers-francs puis en chipant un ballon dans les mains d’Adas Juskevicius et en allant provoquer un and-one sous le cercle, Chalmers ramène le Virtus à 2pts en l’espace de quelques secondes (12-10) puis égalise sur un tir mi-distance sur l’action suivante. Plein de sang-froid, Adas va alors dégainer une flèche longue-distance pour reprendre l’avantage ! Au terme d’un premier-quart temps plein d’intensité, et avec beaucoup de sang-froid, les nanterriens parviennent à conserver l’avantage après 10min.

 

Q2 : Un combat sur chaque possession ! (40-39)

Rentré en jeu quelques minutes avant la fin du premier quart-temps, Baldi Rossi score de loin en tout début de quart-temps pour donner à nouveau la mène au Virtus (20-21). Sur un tir à 3pts, Hauk’ Palsson réveille la salle entière et redonne l’avantage au Club des Hauts-de-Seine dans les instants suivants, de quoi amorcer une nouvelle marche en avant des nanterriens : Jean-Marc Pansa, fraichement rentré, score dans la peinture avant que Jeremy Senglin ne prenne les choses en main, scorant un and-one important dans la bataille psychologique ! Les nanterriens mènent alors 28-24 après 15min de jeu. Sur une bonne vague, les italiens vont par la suite en profiter pour passer la seconde : Taylor accélère le jeu et Bologne passe un 6-0 aux nanterriens pour recoller à nouveau au tableau d’affichage et prendre l’avantage par la même occasion. Hugo  Invernizzi va alors scorer son premier triplé du soir, malheureux jusqu’ici (1/3). Les deux équipes se rendent coup pour coup, sentant bien l’enjeux se dessiner ! Kevin Punter répond au missile d’Hugo par une ficelle dans le corner et les deux équipes se retrouvent à nouveau à égalité (35-35 / 19′). Dans un dernier rush, les deux formations vont jeter leurs dernières forces dans la bataille avant une pause bien méritée !

 

Q3 : Les nanterriens tiennent bon et gardent le cap (62-59)

De retour des vestiaires, les nanterriens redémarrent avec la même intensité, provoquant d’emblée une perte de balle des bolonais. De leur côté, les joueurs du Virtus semblent bien décidés à être plus incisifs : Tony Taylor puis Amath M’Baye vont faire la différence pour reprendre l’avantage en ce début de seconde période. Côté Nanterre, c’est Jeremy Senglin et Hauk’ Palsson qui tiennent la barre, parvenant à reprendre le lead sur un tir longue-distance du Captain’ Lahaou Konaté, bien trouvé par Senglin (47-45 / 25′). Hauk’ Palsson continue son chantier et est le premier nanterrien à passer la barre des 10 unités, mais Amath M’Baye lui répond mi-distance. A 56-53 (28′), Mario Chalmers fait son retour sur le parquet. Jeremy Senglin hausse le ton en attaque et prend le meilleur sur l’ancien meneur du Heat de Miami. Mais Kevin Punter sort un peu de son trou pour maintenir le Virtus à flot. Il faudra finalement un énorme shoot made in Senglin pour voir Nanterre reprendre 3pts d’avance.

 

Q4 : Ensemble, les nanterriens tiennent une performance héroïque (

Après un premier ballon perdu, les nanterriens sont sanctionnés d’une faute sur Mario Chalmers. Les esprits s’échauffent quelque peu et le duo Treadwell – Punter est sanctionné d’une double faute anti-sportive. Chalmers en profite pour ramener Bologne à -2 avant que Moreira ne remette les compteurs à zéro (62-62 / 32′). C’est à ce moment du match qu’Hugo Invernizzi va prendre les choses en main ! A 3pts, Hugo redonne un peu d’air aux siens. De quoi donner un bon coup de boost aux joueurs des Hauts-de-Seine : Julian Gamble sort les muscles et part au combat sous le cercle pour grappiller quelques points (67-62 / 33′). En face, Baldi Rossi provoque la quatrième faute d’Hugo Invernizzi et ramène le Virtus à 3 petits points. Nous l’avions dit, le moindre point allait être important ce soir ! Il faudra une nouvelle percée de Julian Gamble puis une grosse défense collective pour faire exploser la salle ! Après un nouveau AND-ONE tout en puissance, Julian Gamble donne 9pts d’avance au Club des Hauts-de-Seine. Les joueurs sont héroïques et ont pris le meilleur sur les adversaires du soir ! Rien ne semble pouvoir les arrêter. Aux Lancers-francs, Lahaou Konaté maintient l’écart à +8 (76 – 68 / 36′). La salle est toujours aussi chaude et pousse ses guerriers dans les dernières minutes du match. Jeremy Senglin provoque la 5e faute de Mario Chalmers, l’envoyant ainsi sur le banc pour le reste de la partie ! En cette absence, c’est Tony Taylor qui prend les manettes du Virtus. Mais le collectif nanterrien est trop bien en place, chaque joueur se battant pour les autres. Au terme d’un match véritablement héroïque, Nanterre 92 s’impose avec caractère face au grand Virtus de Bologne !

 

Match retour mercredi prochain dans la salle du Virtus Bologne !

 

#WeAreJSF

Highlights

Nos partenaires

Espace Partenaire