Nanterre 92

77 - 82

A.S. Monaco

sam. 2 février - 20H00

Nanterre

% 2 Pts

47%

% 3 Pts

34%

% FLS

87%

Statistiques

25

Rebonds

40

17

Passes
Décisives

22

7

Interceptions

10

10

Balles
perdues

10

87

évaluations

101

% 2 Pts

47%

% 3 Pts

41%

% FLS

79%

Commentaires sur le match

Pour le compte de cette 19e journée de Jeep ELITE, le Club des Hauts-de-Seine, Nanterre 92, recevait l’AS Monaco pour tenter de maintenir le cap et cette magnifique place dans le TOP 3 du championnat ! 

 

Q1 : Jarrod Jones contient les efforts des nanterriens (18-21) 

Avec un 5 Majeur une nouvelle fois remodelé et le retour de Julian Gamble dans l’équipe débutant la partie, Pascal Donnadieu et les siens débutent la partie de la meilleure des manières : une interception de Julian sur Kikanovic, puis un tir en tête de raquette inscrit par le meneur Dom’ Waters ! Avec un Julian Gamble bien plus saignant que mercredi, deux défenses de fer et un tir marqué sous le cercle, les nanterriens démarrent fort, menant rapidement 6-0, provoquant instantanément le temps-mort de coach Filipowski. De quoi secouer les joueurs monégasques, qui réagissent directement par l’intermédiaire de Kikanovic puis de Gladyr, à 3pts (évidemment !). Sur un pénétration de Jarrod Jones, les joueurs de l’ASM vont même récupérer la mène (8-9 / 5′) avant que Julian Gamble, sur un And-One plein de puissance, ne remette les pendules à l’heures ! Mais, sanctionné par une seconde faute individuelle, Julian devra laisser sa place à Demetrius Treadwell sur le parquet. Fraichement rentré en jeu lui aussi, Adas Juskevicius va lâcher une première bombinette à 3pts avant que Buckner n’écrase un nouveau DUNK dans la peinture, redonnant l’avantage à Monaco (14-17 / 8′). Après une fin de quart-temps exemplaire de Jarrod Jones, l’ASM parvient à garder l’avantage après 10min.

 

Q2 : la défense de fer de Monaco toujours devant (31-41) 

Toujours très impliqués en défense, les monégasques sont également très adroits longue-distance, par le biais du sniper-maison Sergii Gladyr. En alternant avec le jeu intérieur par l’intermédiaire d’Eric Buckner, la Roca-Team prend déjà 8pts d’avance après 12min (18-26). Après un temps-mort de Pascal Donnadieu pour démobiliser les troupes, Hauk’ dégaine une flèche longue-distance pour libérer les siens. Objectif atteint : sur la défense suivante, Demetrius Treadwell envoie la tentative de Georgi Joseph dans les tribunes avant de scorer deux points sous le cercle. Il faudra un nouveau temps-fort des adversaires par le biais de Kikanovic à l’intérieur pour redonner 9 longueurs d’avance aux joueurs du rocher (23-32 / 16′). Après une remontée étape par étape des nanterriens, les adversaires remettent un coup d’accélérateur via Jarrod Jones, toujours lui …

 

Q3 : le collectif pour recoller au score ! (55-57) 

De retour des vestiaires, c’est Nanterre qui frappe le premier via Hauk’ Palsson et un triplé assassin ! Le capitaine Lahaou Konaté réduit déjà l’écart à 4 petits points après seulement 1min de jeu (37-41). Il faudra une nouvelle ficelle de Jarrod Jones pour redonner un peu de rythme à la Roca-Team, qui passe un 5-0 à Nanterre 92, série interrompue par un tir à 3pts de Jeremy Senglin puis un reverse-2pts de Julian Gamble sous le cercle ! Après un nouveau triplé de Lahaou Konaté, Monaco ne mène plus que 45-48 (25′) !! Si c’est bien Nanterre qui domine les débats dans ce début de 3e acte, Monaco est toujours devant au tableau d’affichage, la faute à des petits points concédés sous le cercle. Sur une nouvelle action héroïque de Lahaou Konaté, récupérant le ballon en défense et provoquant la faute anti-sportive de Jones, Nanterre revient à une longueur des adversaires du soir (53-54 / 29′). Après une période dominée par les nanterriens, la victoire se jouera dans le dernier acte !

 

Q4 : Une défaite sur le fil … 

ET VOILAAAA ! Après seulement 9 secondes de jeu, Demetrius Treadwell s’envole pour le lay-up, le marque et provoque la faute ! Une action à 3pts pour l’intérieur nanterrien qui redonne l’avantage aux siens (58-57) avant que Dom Waters ne creuse ce dernier à 4 longueurs d’avance (61-57 / 31′) sur un triplé marqué. Visiblement décidé à ne pas concéder la première défaite de la saison à domicile, « Tree »  se donne corps et âme dans la bataille, en défense comme en attaque ! Il faudra des actions de grande classe de Jones puis Kikanovic pour voir la Roca-Team repasser devant (63-64 / 34′). Le match prend des allures de combat, les deux équipes se rendent coup pour coup. A ce jeu, c’est Nanterre qui se démarque sur cette deuxième mi-temps. Dominic Waters, mi-distance, puis Hauk’ Palsson, à 3pts, redonnent un peu d’air à Maurice Thorez (68-64) dans la foulée. Jeremy Senglin continue de malmener la défense monégasque mais Derek Needham commence à trouver la mire de loin pendant que Kikanovic prend le meilleur sur son vis-à-vis. Monaco recolle ainsi à 72-70 à 4 minutes du coup de sifflet final. Moment choisi par Jeremy Senglin pour dégainer à 3pts, avec succès et pour le plus grand bonheur des supporters nanterriens ! Côté Monaco, Derek Needham continue de faire mouche de loin et continue ainsi de donner de l’espoir aux siens (75-75 / 39′). Il faudra tout le sang-froid de Julian, auteur d’un excellent match, pour redonner l’avantage à Nanterre 92 à l’approche des dernières possessions ! Mais, Derek Needham, en filou, parvient à trouver le chemin du panier, offrant une nouvelle balle de match à Monaco. Après le temps-mort de Pascal Donnadieu, Lahaou Konaté laisse le ballon s’échapper. C’est Yakuba Ouattara qui se retrouve avec la gonfle entre les mains … c’est dedans ! Il reste alors 27 secondes à jouer et Nanterre est mené 77-80. Nouveau temps-mort pour le staff nanterrien. Hauk’ passe à Dominic qui tente l’excursion au panier mais se fait contrer. Ouattara n’aura plus qu’à bien terminer pour offrir la victoire à la Roca-Team, infligeant la première défaite à domicile de la saison de Jeep ELITE à Nanterre 92.

 

#WeAreJSF

Photos par Claire Macel

Highlights

Nos partenaires

Espace Partenaire