Nanterre 92

85 - 78

Badalona

mer. 2 octobre - 20h45

Nanterre

% 2 Pts

43%

% 3 Pts

50%

% FLS

84%

Statistiques

38

Rebonds

34

21

Passes
Décisives

15

8

Interceptions

7

16

Balles
perdues

14

97

évaluations

83

% 2 Pts

65%

% 3 Pts

16%

% FLS

82%

Commentaires sur le match

A l’abord de cette nouvelle saison, la septième saison européenne de l’Histoire de Nanterre 92 depuis le sacre de 2013 et le titre de Champion de France ProA, les nanterriens renouaient avec une compétition bien connue des proches du Club des Hauts-de-Seine : l’EuroCup (deuxième niveau européen). Pour cette première journée, c’est le mythique Badalogne qui débarquait à Nanterre avec, dans ses rangs, le shooter-fou Klemen Prepelic ! 

 

Q1 : les nanterriens mènent après des débuts difficiles (20-19)

Pour bien débuter la partie, Youssou Ndoye ouvre le bal sur un dunk rageur dans la peinture ! Si les débuts sont quelques peu timides pour les deux équipes, c’est d’abord la défense qui parle pour les adversaires du soir, parvenant à chiper quelques ballons sur la remontée de balle nanterrienne. Mais, du côté du Club des Hauts-de-Seine, le talent de Youssou Ndoye vient répondre aux assauts de Badalona ! Il faudra finalement une belle entrée en jeu de Jean-Marc Pansa pour voir les nanterriens hausser un peu le ton en défense (15-12 / 8′) et en attaque, sur une claquette dunk de très haut niveau (20-15 / 10′) !! Mais un dernier run des adversaires permettra à Badalona de recoller au score en toute fin de quart-temps.

 

Q2 : Dallas Moore, facteur X (45-39)

Après plus d’une minute sans action conclue par l’une ou l’autre équipe, c’est finalement Badalona et son pivot Omic qui reprennent l’avantage (20-21) dans ce début de Q2. Un avantage rapidement repris par les nanterriens et le lutin Dallas Moore, sur un and-one bien senti en pénétration (23-21) puis sur un tir à 3pts dans l’axe. Les nanterriens sont alors repartis sur une série offensive : Dallas et Devin s’en donnent à coeur joie et portent l’écart à + 7 (38-29 / 15′). Mais les espagnols ne lâchent rien et parviennent à rester au contact des nanterriens, par une défense plus rugueuse et un peu de réalisme en attaque.

 

Q3 : Devin Oliver accélère (65-51) 

De retour des vestiaires, les nanterriens redémarrent fort sous l’impulsion de Spencer Butterfield et de Kenny Chery (50-41). Mais Omic continue de frapper fort dans la raquette et redresse la barre pour les joueurs de la Joventut (50-45 / 24′). Dans un troisième acte compliqué en terme de réussite aux shoots, c’est finalement Badalogne qui remet un coup d’accélérateur en attaque (54 – 49 / 28′). Mais les nanterriens répondent aux offensives adverses par un fort esprit collectif et parviennent, à tout de rôle, à rester en tête et ne pas sombrer.

 

Q4 : gros retours des joueurs de Badalogne, mais pas suffisant ! (85-78) 

Kenny Chery démarre le dernier acte en faisant le show sur ses tirs longue-distance !!! Nanterre en est déjà à 17pts d’avance (68-51 / 32′). En face, Prepelic sort de son trou et score enfin longue-distance mais Chery continue d’enfoncer le clou en attaque. Malgré tout, les adversaires refont surface avec des tirs intérieurs convertis. C’est le moment choisi par Dallas Moore pour caler une nouvelle bombe à 3pts (sa 5e !!!) pour relancer la machine verte ! Une nouvelle salve de Prepelic va venir alimenter la marque côté Badalogne, mais pas de quoi inquiéter les joueurs des Hauts-de-Seine !

 

#WeAreJSF

Highlights

Nos partenaires

Espace Partenaire