Nanterre 92

93 - 71

Fos sur mer

sam. 10 novembre - 20H00

Nanterre

% 2 Pts

54%

% 3 Pts

50%

% FLS

53%

Statistiques

39

Rebonds

31

19

Passes
Décisives

14

4

Interceptions

12

14

Balles
perdues

15

107

évaluations

75

% 2 Pts

46%

% 3 Pts

25%

% FLS

62%

Commentaires sur le match

Pour le compte de cette 9e journée de Jeep ELITE, les nanterriens recevaient les joueurs de Fos-Provence, équipe promue après des Playoffs ProB 2017-2018 remportés. L’enjeux était triple pour les nanterriens ce soir : la victoire pour confirmer la place de Nanterre 92 dans le TOP-8 du championnat, conserver l’invincibilité du Club des Hauts-de-Seine à domicile et confirmer l’excellente forme du moment depuis le retour des deux joueurs blessés (Senglin & Treadwell). 

 

Q1 : Une attaque de feu ! (31-19)

Après un premier dunk dans la peinture de Jordan Aboudou, c’est Hauk’ Palsson qui débloque le compteur nanterrien, avec un 3pts dans le corner. En défense, Julian Gamble commet deux fautes coup sur coup et doit déjà laisser sa place sur le parquet, au profit de Demetrius Treadwell. Maladroits mais agressifs, les joueurs de Fos-Provence provoquent de bonnes fautes et Nanterre 92 est vite dans la pénalité (après 4min). Avec un Tree Treadwell omniprésent, Nanterre 92 creuse un premier écart après 5min (15-6). Toujours hyper-appliqués des deux côtés du terrain et sur une contre-attaque quelque peu chanceuse, Jeremy Senglin porte l’écart à +11 face à une équipe de Fos-Provence toujours en difficulté avec son tir (20% de réussite à ce moment du match). Après un petit rush des sudistes, les nanterriens doivent sortir les muscles pour maintenir l’écart : Lahaou Konaté en attaque dans la peinture puis Jean-Marc Pansa, avec rage, en défense avec un contre de très haut vol (9′) ! Jeremy Senglin boucle le boulot avec une dernière action parfaite, déposant le lay-up au buzzer du 1er QT !

 

Q2 : Un écart qui se maintient (53-40)

Encore muet depuis le début de partie, Dom Waters trouve le chemin du filet après seulement 8sec dans ce Q2 ! Avec un coast-to-coast à grande vitesse (!!) de Hugo Invernizzi, les nanterriens démontrent qu’ils ne comptent pas baisser de régime. Il faudra attendre un énorme DUNK en transition de Jordan Aboudou pour voir un début de réveil des joueurs de Fos-Provence. Ron Lewis, jusqu’ici lui aussi bloqué à 0 point, provoque la faute de Corentin Carne et score ses deux lancers-francs (36-25 / 12′). Après deux attaques plus brouillonnes et une défense approximative sur Edouard Choquet, Pascal Donnadieu demande le temps-mort après 2’15 dans ce Q2. Demetrius profite de ce temps-mort pour remobiliser les troupes : au contre d’abord, puis en posant un écran parfait pour Lahaou Konaté, laissé seul à 3pts ! Le capitaine nanterrien en est déjà à 10pts et les Dunkers et la Mafia Kop Vert chantent ensemble « il est vraiment phénoménal ! » 🙂 Les supporters avaient raison : Lahaou score un nouveau TRIPLE, prend un rebond off’ sur l’action suivante et trouve Dom Waters pour permettre à Nanterre 92 de mener 45-32 ! Après un nouveau tir marqué de Dom Waters en transition, sa spécialité, Remi Guitta demande à son tour un temps-mort (17′). Un choix concluant : les noir et jaunes recollent à -8 en fin de Q2 (48-40) avant de voir Dom Waters (2e meilleure scoreur à 3pts) faire parler la foudre longue distance !

 

Les Stats à la mi-temps : L’adresse longue-distance des nanterriens est de 50% (7/14), l’adresse à 2pts est de 58%. Déjà 24 rebonds captés après 20min (6 pour Demetrius !). Le Captain’ Lahaou en est déjà à 17 d’évaluation en seulement … 12min (pour une éval’ collective de 65) ! Jeremy Senglin a déjà distribué 4 caviars et les pivots nanterriens ont sanctionné 3 contres. Côté Nanterre 92, 8 joueurs sur 10 ont déjà marqué (ne manque que Coco Carne et Julian Gamble). 

Côté Fos-Provence, Pierre Pelos en est à 12pts (6/6). Les noir et jaunes scorent avec 65% de réussite à 2pts et ont été limités à 15 rebonds en 20min. Ron Lewis est, pour le moment, bien muselé par la défense nanterrienne (4pts à 0/5 aux tirs) 

 

Q3 : Un sujet bien maitrisé ! (73-53)

Bloqué sur le banc à cause de ses deux fautes commises en début de partie, Julian Gamble score sur un mouv’ poste-bas grâce à sa papatte gauche ! Sur un nuage depuis deux matchs, Haukur Palsson est trouvé par Lahaou Konaté, seul et démarqué à 3pts : BINGO ! Sur une attaque incroyable de Jeremy Senglin, jouant avec son défenseur sur toute la remontée de balle, le meneur nanterrien lâche un caviar puissance 10 pour l’énorme DUNK de Julian Gamble (63-47). Le sobre mais hyper-rentable Hauk’ Palsson score un 3pts important pour donner 17pts d’avance aux nanterriens (26′). Les joueurs de Fos-sur-Mer n’y sont plus face à la défense compacte du Club des Hauts-de-Seine, provoquant faute offensive sur faute offensive. Sur un énorme contre du pivot Gamble, Dom Waters récupère la balle, regarde à droite, à gauche, et balance un caviar pour Hugo, laissé seul à 45° ! TRIPLE pour l’ailier nanterrien (8pts) qui porte, pour la première fois de la partie, l’écart à 20pts (69-49). Côté Byers, seuls Pierre Pelos et Corey Fisher ont la tête hors de l’eau (respectivement 14 et 11pts inscrits).

 

Q4 : Maurice Thorez toujours imprenable ! (93-71) 

La fatigue commence à se faire ressentir dans ce début de 4e quart-temps. L’adresse redescend, ce qui n’empêche pas les nanterriens de continuer à tenter leur chance longue-distance. Jeremy Senglin, par deux fois, trouve la mire à 3pts (16pts) pour maintenir l’écart à plus de 20pts et permettre à ses coéquipiers de souffler un coup. En face, les 5 joueurs s’activent pour tenter le tout pour le tout. Malgré la fatigue dans les jambes, les Hommes de Pascal Donnadieu ne baissent pas la pression défensive. Demetrius Treadwell verrouille la raquette (7rebonds) et fait le job au scoring (7pts).

 

Les + : 50% à 3PTS / 39rebonds captés / 104 d’évaluation collective / 6 joueurs entre 8 et 23 d’évaluation 

Les – : 14 balles perdues / 53% aux lancers-francs

 

#WeAreJSF

ActionReplay

Nos partenaires

Espace Partenaire