Nanterre 92

99 - 93

Le portel

sam. 22 décembre - 20H00

Nanterre

% 2 Pts

71%

% 3 Pts

43%

% FLS

84%

Statistiques

29

Rebonds

26

22

Passes
Décisives

22

6

Interceptions

8

13

Balles
perdues

13

115

évaluations

105

% 2 Pts

68%

% 3 Pts

50%

% FLS

57%

Commentaires sur le match

Dans ce dernier match de l’année 2018 au Palais des Sports de Nanterre, à guichets fermés pour l’occasion, les nanterriens affrontaient les joueurs de l’ESSM Le Portel, privés de leur coach Eric Girard (ayant subi une intervention médicale ce vendredi). Dans une « soirée-basket » spéciale Noël et placée sous le signe de la convivialité et de la fête, tous les ingrédients étaient réunis pour un événement, encore une fois, réussi !

 

Q1 : Nanterre sort les muscles pour rester à flot (28-25)

18 secondes ! C’est le temps qu’il aura fallu aux nanterriens et à l’islandais Hauk’ Palsson, pour marquer le premier panier de la partie ! Quelques instants plus tôt , Jean-Marc Pansa contrait avec rage la tentative porteloise de l’autre côté du terrain ! Adas Juskevicius puis Lahaou Konaté, tout en physique dans la peinture, portent l’écart à +5 après 2min (6-1). Laissé seul dans l’angle, Dom Waters trouve la mire de loin, pour le premier triplé de la soirée (9-3). En face, il y a du déchet et des pertes de balles régulières mais les joueurs de l’ESSM parviennent tout de même à rester au contact grâce à leur impact dans la raquette. Après un premier tir longue-distance de Anthony Hillard, l’ESSM n’est encore qu’à 3 petits points (16-13) après 6min de jeu. Il faudra un soupçon de rage de Julian Gamble pour relancer la machine : en provoquant la faute de Crockett, le pivot nanterrien rentre le And-One ! Avec 8pts inscrits dans les 8 premières minutes Adas trouve, de son côté, toujours la parade pour garder Nanterre à flot ! C’est finalement Drouault qui donnera, pour la première fois de la partie, l’avantage aux stellistes (21-22 / 9′). Un avantage gardé moins de 10 sec : Julian Gamble claquant un bon gros TOMAR dans la peinture pour remettre Nanterre 92 devant au tableau d’affichage ! Sur un nouveau triplé, Drouault égalise en fin de Q1. Il reste alors 5 secondes à jouer et c’est le capitaine, Lahaou Konaté, qui prend ses responsabilités pour aller scorer, au buzzer du Q1 tout en obtenant la faute !

 

Q2 : une adresse retrouvée permet aux nanterriens de creuser un premier écart (57-42)

Rentré en jeu pour remplacer le sniper fou Adas Juskevicius, Jeremy Senglin score d’emblée, à mi-distance. Maladroits sur les tirs à 3pts (3/10 après 12min), les nanterriens doivent s’en remettre au secteur intérieur et à Julian Gamble pour compenser le manque. En face, l’adresse est bien présente et l’ESSM revient à nouveau à hauteur du Club des Hauts-de-Seine après 13min (32-32). C’est le moment choisi par Jeremy pour débloquer la double-situation : le compteur de points, mais aussi de tirs longues-distances de NTR92 ! Hugo Invernizzi, sur l’action suivante, l’imite, et voici les verts et blancs à +6 (38-32). Anosike continue de faire mal aux intérieurs nanterriens (9pts après 15min) mais Adas, toujours de loin, redonne 8pts d’avance à Nanterre. L’alternance entre jeu intérieur et jeu extérieur permet à Nanterre 92 de faire la différence sur ce Q2. Haukur Palsson, décidément bien remis de sa blessure, est un booster pour les verts et blancs : 7pts, 2rbds et 2 interceptions dans ses 10 premières minutes et Nanterre mène maintenant 48-35 après 16min de jeu. Après ce second quart-temps qui aura vu les nanterriens récupérer un peu d’adresse, un premier écart est créé après 20 min : 29-17 sur la période. Avec 71 d’évaluation collective à la mi-temps, les nanterriens démontrent, ce soir encore, l’étendue de leurs capacités collectives !

 

Q3 : Captain’ Konaté frappe encore ! (83-60). 

De retour des vestiaires après une pause bien méritée, c’est l’ESSM et son meneur All-Star Benoit Mangin qui frappent en premier, sur un tir longue-distance. Sur l’action suivante, Crockett marque dans la peinture puis Adas Juskevicius, encore de loin, porte sa marque personnelle à 18pts (59-49). Hauk’ Palsson, toujours bien en place offensivement, en est à 14pts et Nanterre 92 continue sa marche en avant : 66-51 / 24′. Il faudra un nouveau dunk de Lahaou Konaté pour lever le Palais des Sports tout entier ! L’adresse est de retour (10/20 à 3pts à ce moment du match), et le Club des Hauts-de-Seine parvient à faire grandir son écart. Après 25min, Nanterre 92 mène de 17pts (72-55). Avec déjà 20pts au compteur, Lahaou Konaté porte ses coéquipiers sur ce 3e QT ! Plus rien ne semble pouvoir stopper la marche en avant du Club des Hauts-de-Seine qui vient de passer un 26-18 sur la période.

 

Q4 : un dernier acte brouillon, la victoire au bout ! 

Avec dix minutes à jouer et 23pts d’avance au compteur, les joueurs de Pascal Donnadieu et son staff n’ont finalement qu’un dernier besoin : gérer la fin de match. Face à des stellistes déterminés à ne rien lâcher, le jeu devient quelque peu brouillon et l’ESSM revient à 85-70 à la 34e minute. Le réveil viendra une nouvelle fois de Hauk’ Palsson, à 3pts, permettant de relancer la machine. Pierre-Etienne Drouault, de loin, ramène Le Portel à -13 (88-75 / 35′) et c’est une nouvelle fois Haukur qui lui répond ! Malgré l’activité des joueurs du Portel, les nanterriens valident une victoire importante et dans la douleur dans ce quatrième quart-temps.

 

#WeAreJSF

All Access

Highlights

Nos partenaires

Espace Partenaire