Nanterre 92

79 - 78

LDLC ASVEL

sam. 12 janvier - 18H30

Nanterre

% 2 Pts

53%

% 3 Pts

36%

% FLS

72%

Statistiques

37

Rebonds

32

9

Passes
Décisives

20

3

Interceptions

3

10

Balles
perdues

11

82

évaluations

85

% 2 Pts

46%

% 3 Pts

43%

% FLS

75%

Commentaires sur le match

Pour cette 16e journée de Jeep ELITE, le club des Hauts-de-Seine recevait en cette fin d’après-midi LDLC ASVEL, leader du championnat et véritable ogre des clubs français. Fraîchement débarqué à Villeurbanne pour compléter l’effectif du club de Tony Parker, Alexis Ajinça est resté en civil sur le banc, pas encore tout à fait prêt pour la compétition.

 

Q1 : Un Amine Noua impeccable permet à LDLC ASVEL de prendre un premier avantage (16-23)

En ouvrant le score sur la première action de LDLC ASVEL, Miro Bilan envoyait un message clair aux nanterriens : le jeu intérieur allait être décisif dans le match de ce soir. Côté Nanterre 92, c’est Dom Waters qui ouvre le score, provoquant la faute du jeune Théo Maledon et inscrivant ses deux lancers-francs. Amine Noua claquait un premier dunk en transition et l’ASVEL menait ainsi 2-4 après 2min. Il faudra attente un Jeremy Senglin décisif de loin sur son maitrisé Step-Back 3pts pour voir Nanterre 92 prendre l’avantage (5-2), pourtant rapidement répondu, toujours de loin et par deux fois, par Amine Noua (5-10). En véritable capitaine, Lahaou Konaté sort les muscles en attaque, puis en défense et déteint rapidement sur Demetrius Treadwell, repositionné au poste 5 pour le match du jour, en l’absence de Julian Gamble. Sur une pénétration pleine de talent, Senglin ramène le club des Hauts-de-Seine à 2 petits points (12-14 / 6′) avant de voir Charles Kahudi faire mouche de loin (6′). Sans solution depuis le début de soirée face à Miro Bilan, c’est Jean-Marc Pansa qui trouvera la faille, scotchant ainsi le pivot croate sous le cercle ! Amine Noua, toujours impeccable derrière la ligne des 3pts (3/3) permettra quand même aux noirs et blancs de mener après 10min, prenant ainsi les joueurs de Pascal Donnadieu à leur propre jeu (5/8 à 3pts)

 

Q2 : Jeremy Senglin donne un coup de boost, mais Miro Bilan sort les muscles dans la peinture (37-49)

Plein d’énergie sous le cercle, Alpha Kaba scotche par deux fois les tentatives nanterriennes, avant de provoquer une faute de Haukur Palsson sur sa tentative de Dunk (LFs : 1/2). La pile électrique de Nanterre 92 ce soir se nomme Demetrius Treadwell. Un rebond offensif, puis un deuxième qui le conduisent à scorer sous le cercle et ramener Nanterre 92 à 6pts (18-24 / 12′). En face, Amine Noua est toujours irrésistible de loin (4 tirs primés inscrits, 14pts à ce moment du match) et met la pression sur les nanterriens. Malgré toute l’énergie dépensée par les verts et blancs, LDLC ASVEL garde le cap : 18-27 / 14′.  Côté Hauts-de-Seine, c’est le retour de Jeremy Senglin sur le parquet, remplaçant un Dom Waters en difficulté (-2 d’évaluation à la mi-temps) qui redonnera un coup de boost à l’effectif. D’abord en délivrant un caviar à Demetrius Treadwell, sous le cercle, puis en scorant deux lay-ups si importants, ramenant son équipe à 5 petits points. Fraichement rentré en jeu, Hugo Invernizzi sort un tir à 3pts venu d’ailleurs, sur la tête d’Amine Noua ! Dans la peinture, Miro Bilan reprend son chantier pour compléter l’autre intérieur villeurbannais performant Amine Noua (19pts après 20min). L’ex pivot de la SIG Strasbourg termine la première mi-temps avec 10pts et LDLC ASVEL reste devant après 20 minutes, malgré le gros retour de Nanterre 92 en fin de quart-temps.

 

Stats à la mi-temps : 

Nanterre 92 : 7/9 aux lancers-francs – 18 rebonds (contre 17 pour LDLC ASVEL) 

LDLC ASVEL : 8/12 à 3pts – 14 passes décisives (contre 4 pour Nanterre 92) – 12 fautes provoquées et 64 d’évaluation collective. 

 

Q3 : la magie nanterrienne opère mais LDLC ASVEL ne lâche rien ! (57-63)

De retour des vestiaires avec un 5 majeur remanié (Jeremy – Lahaou – Haukur – Hugo et Demetrius), la première défense porte déjà ses fruits, stoppant la tentative villeurbannaise. En attaque, c’est Lahaou qui ouvre le bal de la seconde période. En faisant déjouer le jeune Maledon dans ce début de Q3, les nanterriens trouvent des solutions pour apporter du scoring près du cercle. Le résultat se fait vite ressentir, Nanterre 92 revenant à 8pts au bout de 2min (41-49). C’est après qu’a été jouée l’action la plus folle de ce match ! Bousculé sous le cercle, Jeremy Senglin n’arrive pas à scorer sur son drive, les nanterriens parviennent tout de même à récupérer le rebond en attaque, pour le 3pts de Lahaou Konaté … raté ! Demetrius prend à nouveau le rebond off, pour donner la balle à Hauk’, dans le corner gauche … manqué ! Hugo sauve la balle de la sortie, la balle est toujours nanterrienne, Hugo profitant du timing pour faire le tour de la raquette, se retrouvant seul dans le corner droit … IT’S IN !!! Après un début de Q3 impressionnant, les nanterriens vont trouver à nouveau la lumière grâce à Jeremy Senglin ! Au drive, le combo-guard nanterrien score sous le cercle, provoquant ainsi la faute de Miro Bilan ! Avec le lancer converti, Jeremy en est maintenant à 14pts et Nanterre 92 vient de revenir à 2pts (50-52 / 25′) après avoir passé un terrible 13-3 à LDLC ASVEL ! Une série qui n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. Après le tir manqué de Demarcus Nelson, Lahaou Konaté tente le drive, coupé dans son élan par la faute d’Alpha Kaba. 1/2 aux LFs pour le capitaine nanterrien. La partie est totalement relancée, les deux équipes vont maintenant pouvoir se livrer un combat épique, se rendant coup pour coup ! Le duel Kaba-Treadwell s’exprimait en fin de quart-temps avant de voir LDLC ASVEL remettre un petit coup d’accélérateur avant l’entame des 10 dernières minutes.

 

Q4 : le hold-up pour l’exploit monumental ! (79-78) 

Ce dernier acte débute de la même manière que le Q3. Demetrius Treadwell est trouvé sous le cercle, prenant le meilleur sur les défenseurs de l’ASVEL. Mais, maladroit aux lancers-francs (2/7), l’intérieur nanterrien ne parvient pas à faire la différence. En face, Alpha Kaba trouve encore le chemin du cercle, captant un rebond offensif (le 3e) par la même occasion. Dans ce 4e quart-temps, le jeu est toujours porté sur l’intérieur après 3min. Treadwell est encore victime d’une faute sur sa tentative de dunk. Sur la ligne des lancers-francs, il marque 1/2. Il faudra attendre le retour des snipers pour voir Nanterre 92 faire son come-back dans le match ! Adas, d’abord, puis Hauk’ Palsson en suite, et voilà le Club des Hauts-de-Seine revenu à 2 petits points à 6min du coup de sifflet final (65-67) !! C’est un nouveau tir à 3pts d’Amine Noua (le 6e !) qui viendra stopper la grinta nanterrienne. Hauk’ Palsson met de l’engagement en attaque et en défense (9rbds) pour garder Nanterre à flot mais le club du 92 souffre dans la peinture après la sortie de Demetrius Treadwell (5 fautes). Au caractère, les nanterriens comptent bien balancer leurs dernières forces dans la bataille ! Jeremy Senglin, puis Jean-Marc Pansa, se retrouvent sur la ligne des lancers-francs après avoir provoqué les fautes de LDLC ASVEL ! 4/4 et Nanterre 92 recolle à nouveau à 1 petit point (75-76 / 38′). Après un temps-mort décisif de Pascal Donnadieu, Jeremy Senglin sort un shoot venu d’une autre planète pour donner, pour la première fois de la partie, l’avantage à Nanterre 92 !! Malheureux sur une tentative de dunk manquée sur l’action suivante, Jeremy verra AJ Slaughter marquer en tête de raquette et redonner le lead à LDLC ASVEL (77-78). Pascal Donnadieu décide alors de prendre son dernier temps-mort. Dom Waters remonte le ballon, le donne à JM Pansa, qui manque le tir près du cercle … Une bonne défense plus tard et une faute provoquée par Hauk Palsson, et voilà l’ailier islandais sur la ligne des lancers-francs ! 2/2 ! Nanterre mène 79-78, il ne reste plus qu’une seconde à jouer !! Comme un remake du match de la saison dernière à la U Arena, Nanterre 92 créé l’exploit, s’imposant d’un point face à LDLC ASVEL !!

 

#WeAreJSF

Highlights

INSIDE

Nos partenaires

Espace Partenaire