Nanterre 92

82 - 83

PAOK

mar. 30 octobre - 18H30

PAOK Sports Arena, Thessaloniki

% 2 Pts

47%

% 3 Pts

54%

% FLS

83%

Statistiques

32

Rebonds

27

16

Passes
Décisives

16

3

Interceptions

7

12

Balles
perdues

5

92

évaluations

90

% 2 Pts

41%

% 3 Pts

48%

% FLS

78%

Commentaires sur le match

Après une première mi-temps dominée par les locaux, bien en place offensivement avec un Zaras Thodoris (18pts) en chef de meute, le PAOK est rapidement devant au tableau d’affichage (20-18 après 10 minutes). Après l’exploit de Klay Thompson en NBA la veille (14 tirs primés convertis en un match), c’est le shooteur Adas Juskevicius (16pts en première mi-temps dont un magnifique 4/5 à 3pts) qui s’est senti poussé des ailes côté Nanterre 92 ! Pas de quoi inquiéter le club grec, Yanick Moreira (12pts) verrouillant la raquette thessalonicienne et limitant Julian Gamble à 4pts.

 

A la pause, le PAOK mène toujours : 41 – 35.

 

De retour des vestiaires, les nanterriens débarquent sur le parquet le couteau entre les dents : Dominic Waters sonne la révolte après une première période manquée. Avec 14pts et 4pds au final, le meneur nanterrien guidera son équipe pendant 20min, permettant au Club des Hauts-de-Seine de rattraper son retard, puis de passer devant avec un trio Konaté-Senglin-Palsson mis en rythme par Dom Waters. En 10min, Nanterre 92 a déjà rattrapé son retard et mène d’un petit point avant de démarrer le dernier quart-temps.

 

Pour bien démarrer le Q4, le Captain’ Lahaou Konaté offre un caviar à Julian Gamble en l’envoyant au DUNK. Deux lancers-francs et un 3pts de Lahaou plus tard, et voilà Nanterre 92 avec 6pts d’avance (57-63 / 34′). Dom Waters est toujours en mode « patron » et provoque les fautes des joueurs du PAOK pour aller sur la ligne des lancers-francs. En face, les joueurs grecs ne lâchent rien et restent au contact (65-68 / 36′). Jeremy Senglin et Adas Juskevicius continuent de scorer pour Nanterre, maintenant ainsi la légère avance du club nanterrien. Sur un tir ultra-clutch de Phil Goss, le PAOK revient à égalité (79-79) à 1’03 du coup de sifflet final. Waters puis Senglin redonnent 3pts d’avance aux verts sur la ligne des lancers-francs (79-82 / 39′) avant que Zaras Thodoris ne provoque une faute sur son shoot à 3pts … 3/3 pour le joueur du PAOK, la salle est bouillante et le score est ENCORE de parité (82-82). Dom Waters prend ses responsabilités, tente la pénétration vers le cercle, est bousculé et manque le tir. Au combat au rebonds, Julian est victime d’une faute défensive sur Margaritis, ce dernier se chargeant de finir le travail sur la ligne des lancers-francs.

 

Score final : 83-82.

 

#WeAreJSF

Photos (@PAOK)

DIRECTION - l'inside du match

Highlights

Highlights

Nos partenaires

Espace Partenaire